Accueil/Blogue /La ville intelligente à l'heure des données ouvertes

La ville intelligente à l'heure des données ouvertes

Le concept de « ville intelligente » (ou « smart city ») sonne peut-être familier à vos oreilles.  Si c’est le cas, c’est sûrement parce que cela fait plus de 10 ans que l’expression a commencé à circuler. Nous entendons fréquemment parler, dans les médias, de villes qui se démarquent en mettant sur pied des programmes innovateurs. The Guardian y consacre même une section complète de son site.

Bien que les villes d’Asie et d’Europe soient plus actives à ce chapitre, les métropoles américaines ont aussi plusieurs initiatives en cours, comme le projet Montréal, ville intelligente et numérique.

Qu’est-ce qu'une ville intelligente ?

Bien qu’il existe plusieurs définitions de ce qu’est une ville intelligente, celles-ci sont souvent très larges et aucune n’est officielle. C’est un concept qui englobe plusieurs volets et qui peut se concrétiser de multiples façons. Mais même si aucune définition n’est acceptée par tout le monde, on peut la résumer ainsi :

« Désigne une ville utilisant les technologies de l'information et de la communication (TIC) pour améliorer la qualité des services urbains ou encore réduire ses coûts. […] Désigne un type de développement urbain apte à répondre à l'évolution ou l'émergence des besoins des institutions, des entreprises et des citoyens, tant sur le plan économique, social, qu'environnemental. » Source : Wikipédia

Certaines sources et publications mettent plutôt l’accent sur un autre aspect de la ville intelligente : l’optimisation des ressources. En effet, la concentration toujours plus importante de la population en milieu urbain force les villes à être de plus en plus judicieuses dans l’utilisation de ses ressources. Imaginez : les villes occupent 2 % de la surface terrestre et accueillent 50 % de la population. En 2050, on prévoit que cette proportion sera de 70 %. On peut donc dire, sans se tromper, que les villes concentrent l’essentiel des activités humaines.

Que ce soit pour gérer l’eau, l’électricité, les routes ou les équipements, les villes ont intérêt à se doter de processus d’optimisation. Et c’est ici que les données entrent en jeu!

Les données ouvertes au service des citoyens

À partir du moment où des systèmes informatiques sont implantés, des données de diverses natures sont récoltées. Ces données sont très précieuses et représentent des opportunités extraordinaires quand on se donne la peine de les utiliser.

Bien qu’elles s’accumulent à un rythme époustouflant, les données peuvent être traitées, analysées et inspectées sous plusieurs angles afin d’anticiper les besoins des citoyens, de mieux utiliser les ressources et de réduire des coûts d’opération.

L’interconnectivité des systèmes et le partage de l’information (l’ouverture des données) pavent la voie à de nouvelles possibilités. Avec l’« open data » (ou données ouvertes), les villes bénéficient de la créativité numérique des développeurs d’applications et multiplient leurs chances de mettre à contribution tout ce matériel numérique. Par exemple, des solutions de suivi d’opérations de déneigement ont été créées et s’alimentent en temps réel à partir d’un service de données ouvertes.

Afin que les acteurs puissent traiter les données, en tirer des conclusions et offrir des services, les données doivent être publiées dans un format lisible et exploitable. La multiplication des sources et des types de données peut cependant rendre cette tâche ardue. Avant de rendre ces données accessibles et utilisables, l’organisation doit souvent les manipuler, les transformer et les valider. Elle peut aussi vouloir les partager dans plusieurs formats, ce qui augmente les chances qu’elles soient intégrées dans d’autres systèmes ou base de données.

Des villes connectées, des citoyens engagés

Au-delà de ce qui est disponible dans les systèmes des villes, les citoyens peuvent également participer à l’accumulation des données en participant à certaines initiatives. Les métropoles peuvent ainsi identifier des problèmes sur des équipements ou mesurer l’utilisation des infrastructures. Avec toute la technologie disponible au bout de nos doigts, les possibilités sont infinies et les citoyens peuvent prendre activement part au mouvement.

Faciliter les déplacements, informer les gens en temps réel ou comprendre l’utilisation des services, les données ouvertes ont beaucoup à offrir aux villes intelligentes!

Aimeriez-vous discuter avec nous de vos enjeux ou mieux comprendre les données ouvertes? Nos spécialistes sont là pour vous!

icon-info-gros
Envie d'en savoir plus ?
Envoyer par courrielImprimer
AutodeskSafe SoftwareCodebook

Partenaires

Autodesk
Consortech
6300 Auteuil. Bureau 505
Brossard (Québec)
J4Z 3P2  Canada
Sans frais
1 888 276-0543
Suivez-nous sur LinkedIn
ConsortechGroupe d'intérêt ETLGroupe d'intérêt BâtimentGroupe d'intérêt Infra