Accueil/Blogue /La ville de Montréal modernise la réglementation sur les calculs hydrauliques

La ville de Montréal modernise la réglementation sur les calculs hydrauliques

Depuis le 1er juin 2015, la Ville de Montréal a apporté certaines modifications au règlement C-1.1, plus précisément à la présentation des calculs hydrauliques des ouvrages de rétention des eaux pluviales. En effet, après une période d’essai, la Ville a choisi de remplacer la méthode rationnelle par la méthode SWMM. (Storm Water Management Model)

Des analyses plus précises

Il s’agit d’un virage technologique important. En choisissant la méthode SWMM, la Ville opte pour un modèle déterministe permettant la simulation en continu plutôt qu’une approche empirique. Ainsi, il est possible de connaître l’état d’un réseau en fonction du temps, ce qui permet une analyse plus détaillée. La ville pourrait compter entre autres sur l’outil Storm and Sanitary Analysis (SSA) pour effectuer les calculs nécessaires.

Un outil de calcul qui tient la route

L’outil SSA, compris dans le logiciel AutoCAD Civil 3D, permet de réaliser les calculs hydrologiques et hydrauliques nécessaires au dimensionnement d’ouvrage de rétention en utilisant la méthode SWMM. De plus, il est possible d’extraire des informations tirées de Civil 3D et de les traiter dans SSA, ce qui facilite le passage des dessins aux calculs d’ingénierie et vice versa. La connexion entre les deux logiciels accélère le transfert d’information, permet d’éviter certaines erreurs et assure un gain de productivité.   

Un peu d’histoire

Il est intéressant de noter que la méthode rationnelle est apparue en 1889 en Amérique du Nord. Elle permet depuis d’estimer le débit de ruissellement à partir de trois paramètres (aire du bassin versant, coefficient de ruissellement et intensité de l’averse). Malgré que certaines études émettent des réserves sur son utilisation dans de grands bassins versants, la méthode est encore aujourd’hui considérée comme applicable pour des réseaux simples. La facilité à utiliser cette méthode a fait d’elle une procédure de choix pour obtenir des résultats intéressants en peu de temps. Par contre, les logiciels permettant d’effectuer des calculs complexes (comme ceux de la méthode SWMM) sont désormais plus conviviaux à utiliser et se présentent donc comme des outils de prédilection.

Pour plus d'information concernant Autodesk Storm and Sanitary Analysis, contactez:

Jean-Philippe Loisel

Expert-conseil en génie civil

 

icon-info-gros
Envie d'en savoir plus ?
Envoyer par courrielImprimer
AutodeskSafe SoftwareCodebook

Partenaires

Autodesk
Consortech
6300 Auteuil. Bureau 505
Brossard (Québec)
J4Z 3P2  Canada
Sans frais
1 888 276-0543
Suivez-nous sur LinkedIn
ConsortechGroupe d'intérêt ETLGroupe d'intérêt BâtimentGroupe d'intérêt Infra